Les ressources incontournables

Découvrez une multitude de ressources comprenant des informations, des articles et des outils pratiques pour vous guider dans votre parcours professionnel.

Afficher/Masquer les filtres:

 

L'un des aspects les plus frustrants du processus de recherche d'emploi est le silence : ne rien entendre d'un employeur potentiel après avoir soumis une candidature. Mais cela arrive, et cela se produit encore plus en ce moment. Avec davantage de personnes à la recherche d’un emploi, les entreprises sont confrontées à des volumes plus élevés de candidatures.

Vous pouvez vous attendre à ne pas avoir de nouvelles de certaines entreprises simplement parce qu’elles sont submergées de candidatures. Mais si vous n’obtenez systématiquement pas d’entretien d’embauche et n’obtenez aucune réponse de la part des employeurs, il y a un problème plus profond qui doit être résolu. Vous faites peut-être une erreur quelque part dans le processus de candidature à un emploi.

Voici ce qu'il faut faire si vos candidatures ne mènent pas à des entretiens d'embauche.

 

Jetez un deuxième coup d'œil à votre CV

 

Les problèmes de CV sont l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles vous ne recevrez pas d'appel d'un employeur. Vous pouvez avoir des fautes de frappe ou des problèmes de grammaire. Peut-être que votre CV n'est pas adapté au rôle spécifique ou qu'il manque de précision. Profitez de cette occasion pour examiner votre CV et chercher des moyens de l'améliorer.

Mieux encore, demandez à une personne de confiance d’y jeter un œil et de vous faire part de ses commentaires. Vous faites peut-être une erreur dont vous ne vous rendez même pas compte.

 

Optimisez votre candidature à un emploi pour les systèmes automatisés

 

La plupart des entreprises utilisent aujourd'hui une forme de suivi des candidatures pour évaluer les curriculum vitae et les lettres de motivation avant même de les examiner. Ces outils sont conçus pour analyser les CV et rechercher des mots-clés et des termes spécifiques. Si votre CV ne contient pas ces termes clés, vous risquez de ne pas être retenu.

Passez en revue la description de poste et lisez-la attentivement. Recherchez des mots-clés spécifiques dans la description et assurez-vous de les inclure dans votre CV et votre lettre de motivation.

 

Postulez-vous pour le bon type d’emploi ?

 

Êtes-vous qualifié ? La majorité des personnes qui postulent à un emploi ne sont pas réellement qualifiées pour le poste. Si vous ne remplissez pas la plupart des conditions, vous ne recevrez probablement pas d'appel pour un entretien.

N'oubliez pas que ce n'est pas le nombre d'emplois pour lesquels vous postulez. C'est la qualité des candidatures que vous soumettez pour des emplois qui correspondent bien à vos compétences.

Il peut être utile de repenser les types d’emplois pour lesquels vous postulez. Au lieu de postuler pour un emploi à temps plein, envisagez de combiner deux emplois à temps partiel, ou même d'ajouter une activité secondaire. Parfois, selon le secteur, cela peut être plus lucratif que d’avoir un poste à temps plein. Il existe de nombreuses applications qui peuvent vous aider à trouver un travail flexible à temps partiel ou sous contrat, comme l'application Randstad.

 

Assurez-vous de suivre toutes les étapes de candidature à un emploi

 

Lisez toujours attentivement les étapes de candidature. Les entreprises ont souvent des instructions spécifiques à suivre en plus de soumettre votre curriculum vitae et votre lettre de motivation.

Par exemple, ils peuvent vous demander d'inclure un code de poste spécifique dans votre lettre de motivation, d'inclure un échantillon de votre travail ou de répondre à une série de questions. Si vous sautez l’une de ces étapes, vous serez probablement disqualifié.

 

Revoir votre présence sociale

 

Parfois, le fait de ne pas recevoir d’appel n’a rien à voir avec votre CV ou votre candidature. Cela peut être dû à quelque chose sur les réseaux sociaux qui a déclenché un signal d’alarme pour l’employeur. La majorité des entreprises qui recrutent vous consulteront sur les réseaux sociaux, au-delà de votre profil LinkedIn . Ils consulteront Facebook, Instagram, X (anciennement Twitter) et Google pour voir ce qu'ils peuvent apprendre sur vous. Les commentaires, images ou photos répréhensibles sur vos profils pourraient entraîner votre exclusion. Passez en revue vos profils sociaux et assurez-vous qu’ils présentent une image professionnelle.

N'oubliez pas : les exigences et les étapes de la candidature ne sont pas facultatives. Vous devez tous les remplir correctement si vous souhaitez passer à l’étape suivante et recevoir un appel pour un entretien d’embauche. Examinez toujours attentivement votre candidature avant d'envoyer cet e-mail ou d'appuyer sur le bouton Soumettre.

 

 

1. Réalisez un cahier des charges fonctionnel :

 

- Découvrir le rôle de la documentation projet
- Préparer un cahier des charges fonctionnel
- Utiliser la méthodologie agile pour communiquer la portée d'un projet

🔗 https://lnkd.in/dh9rqR92

 

2. Initiez-vous à la gestion de projet agile :



- Constituer une équipe #agile avec le modèle de Tuckman
- Intégrer les besoins d'utilisateurs
- Utiliser des outils visuels de gestion de projet agile

🔗 https://lnkd.in/d-PAfhFf



3. Gérez votre projet informatique facilement :



- Faire des spécifications fonctionnelles et techniques
- Différencier les tests
- Comprendre les valeurs, principes et méthodes agiles
- Gérer un projet en utilisant la méthodologie SCRUM
- Créer et gérer un #Backlog



🔗 https://lnkd.in/drvbBz3x



4. Gérez un projet digital avec une méthodologie en cascade :



- Analyser et recueillir des besoins client
- Préparer, organiser et animer des réunions
- Construire un #planning sous forme de diagramme de #Gantt
- Estimer les coûts d'un #projet
- Rédiger un cahier des charges fonctionnel et technique
- Structurer et encadrer une équipe pluridisciplinaire

🔗 https://lnkd.in/d4iiPutQ

 

Pour réussir dans l'entrepreneuriat, il est crucial de posséder certaines caractéristiques. Alors, c'est l'occasion pour vous de découvrir cinq (5) caractéristiques qui vous permettront de réussir dans le domaine entrepreneurial grâce à Oussama Ammar fondateur de The family  lors de son interview avec David Laroche. 

 

Vous pouvez découvrir ces cinq caractéristiques en regardant l'interview complète en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=9WU8YM6tBto

 

 

 

Aujourd’hui nous sommes envahis par les emails, venant de collègues, de clients, de fournisseurs, de partenaires, de la famille ou des amis. Nous ne lisons finalement que ceux qui nous captent dès les premiers mots. Comment écrire un email pro percutant et efficace ? Voici 12 règles à suivre. 

 

Même si l’email est moins formel que la lettre, il doit quand même respecter certaines règles. N’oubliez pas qu’il doit s’adapter au profil de votre lecteur. Votre communication doit donc être de qualité avec une demande, claire et concise, un vocabulaire précis et un message sans fautes.

 

Quelle est donc la bonne façon de capter vos lecteurs ?

 

Voici 12 règles à suivre : 

 

1. Soignez l’objet de votre email.   

 

 C’est la seule ligne qui apparaitra quand votre lecteur ouvrira sa messagerie et c’est pourquoi vous devez bien le penser. Soyez clair, bref, explicite et n’utilisez que 7 mots maximum. Le destinataire doit tout de suite comprendre de quoi il s’agit. Un objet idéal c’est : une phrase nominale (sans verbe conjugué), sans articles et sans mots de liaison.

Exemples « compte rendu du séminaire du 22 mars 2020 »

« demande de prix »« invitation conférence du 30 avril »

« annulation de la formation CHSCT du 2 mai »

Un email n’a qu’un seul objet et très souvent les emails sans objets sont envoyés dans les messages indésirables.

 

2.   Votre formule d’appel. 

 

Elle dépendra de votre relation avec le destinataire. Le connaissez-vous bien, un peu ou pas du tout ? Si l’on va du moins formel au plus formel cela donne :

« Bonjour Antoine » à votre collègue de travail,

« Bonjour Madame » à une cliente,

« Monsieur le Directeur » à votre supérieur hiérarchique, mais dans de nombreux cas il se peut que vous vous adressiez à lui par son prénom, cela dépend de la culture d’entreprise,

« Madame, Monsieur » à quelqu’un dont vous ne connaissez ni le nom ni le titre, mais je vous déconseille d’envoyer un email sans avoir le nom du destinataire. Il a en effet le risque de se retrouver dans la corbeille. 

 

3.   Votre première phrase :

 

 elle doit être en lien direct avec l’objet de l’email et vous devez vous intéresser à votre lecteur en captant son attention et en l’apostrophant dès les premières lignes. En effet s’il se sent impliqué, il aura envie de poursuivre la lecture. Vous pouvez aussi commencer votre email par « je ». Enfin c’est évidemment plus facile si vous avez une relation déjà existante avec le destinataire.

« Vous êtes à la recherche de contenus percutants… », « vous n’avez pas le temps d’écrire… », « vous trouverez ci-joint une documentation », « je souhaite recevoir des informations », « comme convenu lors de notre échange »

 

4.   Le corps de votre email. Faites court en allant à l’essentiel

 

-     Un texte de 15 lignes maximum

-     Des paragraphes de 3 lignes maximum

-     Une structure de pyramide inversée : commencer par l’information principale de votre message puis donnez les informations suivantes par ordre décroissant d’importance. Pourquoi ? Parce que la première partie est toujours mieux lue que ce qui suit

-     Veillez à écrire 1 paragraphe par idée avec un maximum de 4 paragraphes par email

 

5.   Soignez la présentation

 

—    Aérez votre texte

-     Utilisez les sauts de ligne

-     Jouez sur les gras et les italiques sans pour autant en abuser

 

6.   Utilisez un langage courant et professionnel en évitant les jargons et les terminologies trop techniques, sauf si votre destinataire les maîtrise et que ce langage fait partie de votre relationnel quotidien avec lui.

 

7.   Soyez direct, tout en étant courtois, et évitez les négations

 

-     N’écrivez pas « merci de me répondre » mais plutôt « veuillez me répondre ». Ce n’est pas autoritaire mais affirmé et cela montre ce que vous voulez faire. Ne soyez pas timides dans vos requêtes. Les gens attendent d’être guidés et l’impératif est un bon moyen pour cela.

-     N’écrivez pas « n’hésitez pas à me recontacter » mais plutôt « je vous invite à me recontacter ». En fait, au lieu de pousser à l’action, le « n’hésitez pas » paralyse. Oubliez également le « je ne manquerai pas de vous rappeler » !

 

8.   Evitez les expressions qui ne servent à rien

 

—     « je reste à votre disposition » : heureusement que vous restez à la disposition de votre lecteur ! N’utilisez pas les 15 lignes si précieuses pour dire des choses qui tombent sous le sens mais expliquez plutôt votre intention à la place.

 

9.   N’utilisez plus de formules vieillottes passées de mode

 

Changez « je vous prie de bien vouloir recevoir » en « veuillez recevoir »

 

10.   Soyez précis

 

Vous pouvez écrire « je reviens vers vous » mais en précisant quand : « je reviens vers vous d’ici le 20 avril » par exemple.

 

11.   La conclusion de votre email. La formule de politesse est nécessaire et elle doit être brève. Adaptez-la à votre destinataire et au contexte de votre échange. Voici quelques exemples :

 

« Amitiés », « bises », « à plus », « bien à toi » seront réservés aux échanges les plus cordiaux et amicaux, aux personnes que vous connaissez bien.

« Bonne fin de journée » « bien à vous » peuvent conclure un message à un collègue ou à un partenaire.

« Sincères salutations », « salutations distinguées » pour un premier échange avec des clients par exemple.

« Cordialement », « bien cordialement », « cordiales salutations » pour un deuxième échange et les suivants.

« Respectueusement », « salutations respectueuses » sont appropriés pour des supérieurs hiérarchiques.

 

12.     La signature doit comprendre vos prénom et nom, ainsi qu’un numéro de téléphone.

 

Dans la majeure partie des cas, en contexte professionnel, les logiciels de courrier électronique sont paramétrés pour insérer automatiquement une signature personnalisée à la fin des courriels comprenant :

-       Vos prénom et nom

-       Votre numéro de téléphone

-       Votre adresse e‑mail

-       Le logo de votre entreprise

-       Voire même le pitch de votre entreprise 

 

Invitée de l'émission Maux et mots du jeudi 24 mai 2024 sur Walf FM, Fatou Ba Ndiour fondatrice de Opportunités au Sénégal est largement revenue sur les sujets relatifs à la gestion de carrière, à la recherche d'emplois... 

Pour ceux qui ont raté l'émission, vous pouvez la suivre en intégralité sur YouTube en cliquant sur ce lien :

 https://youtu.be/n8RCchYySLE?si=FXAPXlvd8tp-Otf8

Depuis les dernières années, tout le monde s’inquiète de la sécurité des données. Et pour cause : presque chaque semaine, une société ou un organisme est victime d’une fuite de données.

Mais bien que les entreprises soient responsables de protéger vos données, en tant qu’individu, vous devez prendre des mesures pour les sécuriser.

Particulièrement lorsque vous cherchez un emploi (notamment sur les réseaux sociaux). En effet, pour répondre à une offre, on doit souvent confier des renseignements personnels comme nos coordonnées, notre adresse et notre nom. 

Une menace bien réelle si ces informations personnelles tombaient par malheur entre de mauvaises mains.

Mieux vaut donc faire preuve de bon sens et suivre les bonnes pratiques en matière de sécurité des données lorsque l’on cherche du travail.

 

1. Eviter les réseaux ouverts lorsqu’on cherche un emploi

 

Bien des cafés offrent l’accès à un réseau Wi-Fi pour naviguer gratuitement sur l’internet. Pour veiller à la sécurité de vos données, évitez à tout prix ces réseaux ouverts.

Bien que le risque soit faible, vos données pourraient malgré tout être compromises. Si vous devez téléverser rapidement votre CV pour postuler à un emploi d’ailleurs que chez vous, utilisez le forfait de données de votre téléphone en activant la fonction de partage de connexion, que vous aurez protégée par mot de passe.

Protégez aussi vos transmissions Bluetooth par mot de passe, car c’est un autre moyen facile d’accéder à vos données privées.

Lorsque vous utilisez une connexion internet ouverte et gratuite, limitez vos activités aux plus simples.

Évitez de remplir une demande d’emploi et de transmettre des tonnes de renseignements vous concernant, et d’effectuer des opérations bancaires ou des achats en ligne qui mettraient vos informations sensibles à découvert.

 

2. Ne pas inscrire de renseignements personnels sur votre CV

 

Abstenez-vous d’inscrire sur votre CV des renseignements qui pourraient être utilisés pour pirater vos comptes personnels.

Votre date de naissance, votre numéro de sécurité sociale, le nom de jeune fille de votre mère et tout élément qui pourrait être associé à des mots de passe ou des questions de sécurité sont particulièrement convoités.

Votre adresse postale fait aussi partie des données recherchées. Si vous avez inscrit votre numéro de téléphone et votre adresse courriel sur votre CV, les employeurs potentiels les utiliseront pour vous contacter.

L’ajout de votre adresse postale est inutile. Elle permet surtout à certains employeurs peu scrupuleux de vous juger en fonction du quartier que vous habitez et pourrait vous exposer à des fraudes si elle tombait entre de mauvaises mains.

Si un employeur potentiel vous demande votre adresse, méfiez-vous. Avant votre embauche officielle, il y a très peu de raisons légitimes d’exiger ce renseignement.

 

3. Répondre uniquement aux offres d’employeurs réputés

 

Si vous avez besoin d’un emploi rapidement, vous pourriez être tenté de postuler à tout ce qui passe dans l’espoir de trouver une source de revenus. Voilà un comportement risqué.

Méfiez-vous d’un contrat sur Kijiji ou d’un poste à temps plein pour une entreprise dont vous n’avez jamais entendu parler, ou dont le site web a l’air suspect.

Suivez votre instinct. Si vous vous méfiez, vous avez probablement raison. Les escrocs n’hésitent pas à créer des sites web et des offres d’emploi à des fins malveillantes. 

Si vous ne connaissez pas l’entreprise, ou si ça vous semble louche, faites des recherches avant d’envoyer votre CV et vos renseignements personnels.

 

4. Toujours prévenir quelqu’un lorsqu’on se rend à une entrevue d’embauche

 

Lorsque vous rencontrez une nouvelle personne, que ce soit pour un rendez-vous ou une entrevue d’embauche, c’est toujours bon d’en informer un ami ou un membre de votre famille.

Surtout si ça se passe dans un endroit inhabituel où vous n’iriez pas habituellement. Aujourd’hui, la plupart des premières rencontres et des entrevues se déroulent en public (comme dans un café ou un bureau bondé).

Mais si on vous convoque pour un nouvel emploi dans un endroit peu fréquenté, par prudence, dites à quelqu’un où vous allez et à quel moment vous y serez.

Il y a de fortes chances que tout se passe bien, et vous aurez quelqu’un à qui en parler après votre rendez-vous.

 

5. Utiliser des sites d’emploi de confiance

 

Lorsque vous répondez à des offres d’emploi, faites-le sur des sites que vous connaissez et auxquels vous faites confiance.

Des sites tels que LinkedIn et Monster sont bien connus et très probablement sûrs. Ils ont tout intérêt à vérifier les employeurs qui utilisent leurs services et à garantir votre sécurité et celle de vos données.

Les agences de recrutement, les sites d’offres d’emploi et les pages Carrière d’entreprises bien connues sont probablement également sûrs.

Si vous ne reconnaissez pas le site ou l’entreprise, soyez prudent. Si vous êtes vraiment intéressé par l’emploi, mais que vous doutez de la légitimité du site web, copiez l’annonce dans Google. 

Si l’offre est réelle, il y a de fortes chances que vous puissiez la trouver et y répondre sur un autre site plus réputé, car la plupart des employeurs publient leurs offres d’emploi sur plusieurs sites web.

 

6. Toujours vérifier l’adresse courriel avant de répondre à une offre

 

Si on vous demande d’envoyer votre candidature par courriel, méfiez-vous. Bien que certains employeurs le demandent occasionnellement, ce n’est pas si courant.

De nos jours, la plupart des candidatures se font via un portail web où vous pouvez télécharger vos informations et les vérifier.

Si vous êtes invité à envoyer un courriel, vérifiez l’adresse qu’on vous donne.

 

  • Comporte-t-elle le nom de l’entreprise?
  • Est-il correctement orthographié?
  • Correspond-il à leur site web?

 

Examinez les petits détails. Par exemple, si le site web de l’entreprise se termine par .ca et que le courriel contient plutôt .net, ou si le domaine est « nomcompagnie.com » mais que l’adresse courriel a un trait d’union supplémentaire (« nom-compagnie.com »), il pourrait s’agir d’hameçonnage.

Méfiez-vous également des courriels génériques provenant de sites tels que Gmail et Yahoo.

Les employés d’entreprises légitimes utilisent normalement des adresses électroniques contenant le nom de leur employeur.

 

7. Faire preuve de bon sens

 

Voici un conseil éprouvé : si cela semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. Si le salaire et les avantages sociaux ont l’air excessivement généreux, c’est suspect.

Avant de vous précipiter pour postuler à un emploi, prenez toujours un moment pour analyser la situation et réfléchir.

Vérifiez la réputation de l’entreprise sur des sites comme Glassdoor ou Facebook, et visitez leurs pages de médias sociaux.

 

Pour rédiger une lettre de démission, il faut respecter certaines conditions de fonds et de formes afin qu'elle soit acceptée par votre employeur. 

Vous pouvez découvrir les règles à respecter et la bonne démarche à entreprendre pour rédiger une bonne lettre de démission en cliquant sur le lien ci-dessous : 

https://www.jobillico.com/blog/lettre-de-demission/

 

 

 

Une présentation, devant un public ou la caméra, demande une excellente préparation. Ce qui vous permet de capter l'attention du public et réussir à faire passer votre message. 

 

Vous pouvez vous inspirer du guide de préparation d'une présentation pour réussir votre speech en public en cliquant sur ces liens : 

 

https://www.acfas.ca/evenements/congres/guide-pratiques-numeriques#construire-le-droulement

 

https://www.acfas.ca/evenements/congres/guide-pratiques-numeriques#prise-de-parole-

 

https://www.acfas.ca/evenements/congres/guide-pratiques-numeriques#trucs-techniques

Pour créer une entreprise au Sénégal, il y a des exigences à respecter et une procédure à suivre. Vous pouvez en savoir plus en téléchargeant le guide du créateur d'entreprise en cliquant sur ce lien : 

https://investinsenegal.sn/wp-content/uploads/2023/09/Guide-du-createur-dentreprise.pdf

Quand tu veux arrêter ton travail au Sénégal, il y a des règles à suivre. Voici ce qu'il faut savoir :
 
 Pour les contrats à durée indéterminée (CDI) :
 

1. Préavis
 
Si tu veux partir, tu dois prévenir ton employeur à l'avance par écrit. Tu ne peux pas mettre de conditions. Le préavis commence dès que tu as prévenu ton employeur. Tu dois dire pourquoi tu pars. Si rien n'est précisé dans une convention, il y a des règles définies par un décret. 
 

 2. Devoirs pendant le préavis 
 
Pendant le préavis, toi et ton employeur devez faire votre travail comme d'habitude. Tu as droit à deux jours de repos payés par semaine pour chercher un autre travail. 
 

 3. Indemnité de préavis 
 
Si tu ne respectes pas le préavis, tu devras payer à ton employeur une somme correspondant à ton salaire et à tes avantages pendant le temps de préavis manqué. 
 

 4. Licenciement pour faute grave 
 
Si tu as fait quelque chose de très grave, ton employeur peut te licencier sans préavis, mais cela doit être confirmé par la justice.
 

 5. Rupture abusive
 
Si ton employeur ou toi-même rompez le contrat sans respecter les règles, la personne responsable devra payer des dommages-intérêts. Le tribunal décidera du montant en fonction de ce qui s'est passé. 
 
 
Autres choses à savoir :
 
 6. Congé et indemnité
 
Si tu es en congé quand tu pars, tu recevras une somme en plus.
 

 7. Responsabilité des nouveaux employeurs
 
Si tu as quitté un travail de manière abusive et que tu en trouves un autre, ton nouvel employeur pourrait avoir des problèmes s'il savait que tu avais rompu ton ancien contrat de manière incorrecte.
 

 8. Certificat de travail
 
À la fin de ton travail, ton employeur doit te donner un papier qui dit depuis quand tu as travaillé là-bas, les postes que tu as occupés, et d'autres informations importantes. 
 

 9. Renseignements corrects
 
Ton employeur ne peut pas dire des choses fausses sur toi à d'autres entreprises. 
 
 En respectant ces règles, tu pourras arrêter ton travail correctement au Sénégal.

Vous souhaitez  gravir les échelons dans votre carrière professionnelle pour atteindre les plus hauts sommets de réussites, vous pouvez découvrir  10 secrets pour réussir votre carrière en cliquant sur ce lien : https://www.linkedin.com/learning/10-secrets-pour-reussir-sa-carriere/bienvenue-dans-10-secrets-pour-reussir-sa-carriere